Etude annuelle internationale Expedia-Harris Interactive® sur les habitudes de vacances : L’importance capitale des congés pour les Français, malgré la situation économique morose

 

  • Les Français sont ceux qui bénéficient du temps de congés le plus important d’Europe, et ce sont d’ailleurs ceux qui en profitent le plus !
  • Toutefois, ils ne parviennent pas à déconnecter du travail lorsqu’ils prennent leurs congés. Se sentir en vacances tout en continuant à consulter ses emails… Une contradiction française ?
  • Les Français sont amoureux des vacances en été, qu’ils préfèrent passer à la plage et en famille.
  • Mais les Français perdraient-ils leur réputation de grands romantiques ? Les séjours romantiques avec son conjoint n’arrivant qu’en troisième place des activités favorites…

Paris, le 19 novembre 2012 – Expedia.fr, chef de file mondial des voyages en ligne, publie aujourd’hui les résultats 2012 de son étude « Vacation Deprivation », une analyse annuelle des habitudes de la population active en termes de vacances au sein de différents pays et continents. L’opus de 2012 a été administré en ligne sur un échantillon composé de 8 687 adultes entre septembre et octobre 2012, par Harris Interactive et sur commande d’Expedia, en Amérique du Nord, Europe, Asie, Amérique du Sud et Australie. L’étude révèle quelles populations disposent de plus de vacances, celles qui les utilisent le plus et quels sont les attitudes et usages qui y sont liés. Les thèmes abordés varient des lieux de vacances favoris aux éléments qui empêchent de prendre ses vacances en passant par l’aptitude à déconnecter de l’univers professionnel.

« En tant que passionnés de voyages qui travaillons pour d’autres amoureux des voyages – nos clients -, nous nous devons de leur proposer des solutions qui répondent aux problématiques de chacun », déclare Isabelle Pinson, Directrice Générale d’Expedia.fr. « Comprendre les challenges auxquels chacun fait face pour prendre des vacances, et cela dans chaque pays, nous permet de proposer des solutions sur-mesure pour pouvoir pleinement profiter des vacances sans se ruiner. Par exemple, nous savons que les Français ont du mal à planifier leurs vacances en avance ; pour 21% d’entre eux, c’est parce qu’il est difficile de coordonner leur agenda avec celui de leur famille, de leurs conjoint ou de leurs amis. C’est ainsi que nous leur proposons, dès le 13 décembre prochain, des offres pour passer du temps ensemble avec des offres spéciales qui permettent de profiter d’une longue pause en ne déposant que peu de jours de vacances ; le calendrier de chacun est ainsi le moins perturbé possible. »

Les Français, champions du monde toutes catégories des vacances

Les Français sont les champions européens des jours de vacances fournis par leurs employeurs. Un quart d’entre eux déclarent disposer de plus de 30 jours de vacances par an : c’est un record qui n’est atteint, à égalité, que par les Espagnols, les Allemands et les Brésiliens.

Et nous sommes de surcroît ceux qui prenons le plus de vacances : avec 30 jours en moyenne déposés par an, la quantité de jours chômés dont nous profitons va au-delà de la moyenne européenne (26 jours) et est largement supérieure à la moyenne globale (15 jours). 

Et ce n’est pas la situation économique morose dans laquelle nous sommes qui empêchera les Français de prendre des vacances cette année. En effet, si les Français ne prennent pas de vacances, la raison principale n’est pas financière : ils les mettent de côté pour cumuler des périodes de vacances plus longues, ou bien attendent le moment opportun pour profiter des vacances avec leurs conjoint, famille ou amis.

En outre, la grande majorité de la population (72%) prévoit de prendre autant de vacances que l’an dernier. 10% de chanceux déclarent avoir l’intention d’en poser plus, tandis que 11% de la population déclarent tout de même avoir l’intention d’en poser moins, ce qui est égal à la moyenne européenne mais reste inférieur à la moyenne mondiale (14%).

Et pourtant, une difficulté non négligeable à se déconnecter de l’univers professionnel

Bien que 57% des Français sont persuadés bénéficier du soutien de leur employeur quant à la prise de vacances, nous continuons de nous inquiéter du travail pendant nos périodes de congés.

En effet, plus de la moitié des Français (53%) consultent régulièrement leurs emails et messages professionnels pendant les vacances, et 11% d’entre eux déclarent le faire constamment. En cela, nous sommes les champions européens ! Cette proportion est en effet supérieure aux moyennes européenne (30%) et mondiale (42%). Seulement 13% d’entre nous déclarent ne jamais consulter leurs emails pendant les vacances.

Si nous avons du mal à déconnecter, nous n’en sacrifions pas les vacances pour autant. En tant que champions incontestés des vacances, 60% des Français ne déclarent jamais les avoir annulées ou repoussées à cause du travail… Est-ce justement parce qu’ils continuent de travailler ? C’est bien le cas pour 8% de la population qui déclare ne jamais être en mesure de vraiment déconnecter. Toutefois, ce n’est a priori pas le sentiment de la majorité, puisque 45% des Français se sentent en vacances dès l’instant où ils quittent le bureau, et 26% d’entre eux après seulement un ou deux jours de repos.

Se sentir en vacances tout en continuant à consulter ses emails… Une contradiction française ?

Les vacances idéales des Français sont plutôt longues, en été, à la plage, et à plusieurs

47% des Français déclarent préférer profiter d’un long séjour de vacances, puis d’autres, plus courts. Profiter d’une période de vacances plus longue permettrait-il de se donner les moyens de vraiment déconnecter du travail ? Les jours fériés et autres RTT facilitent certainement, quant à eux, les week-ends prolongés en guise de brèves « coupures ».

Quant à la période de vacances favorites des Frenchies, c’est l’été qui l’emporte pour trois quarts de la population ! Et 12% préfèrent le printemps... Nous sommes donc adeptes du soleil et de températures clémentes et chaudes. Ce n’est pas pour autant que nous délaissons les vacances l’hiver ; cette tendance illustre en effet notre préférence si nous ne devions profiter que d’une seule période de vacances par an.

Quant aux activités auxquelles s’adonner pendant les vacances, la plage et ses moments de détente constituent le passe-temps favori de 41% des Français. C’est une tendance mondiale, en adéquation avec la nette préférence de vacances en été.

Viennent ensuite les vacances en extérieur pour faire du sport : 16% des Français choisiraient ce type de vacances s’ils n’avaient qu’une seule période dans l’année pour en profiter. Il est à noter que la France est numéro 4 dans le classement des vacances sportives, ex-æquo avec l’Allemagne et le Brésil, juste derrière Taïwan (28%), l’Espagne et le Danemark (19%) puis l’Argentine (18%).

Puis, à la troisième place des activités favorites des Français pendant leurs vacances viennent les séjours romantiques avec son conjoint. La moyenne française (14%) est en dessous de la moyenne mondiale (19%) et de la moyenne européenne (16%). Est-ce la fin de la réputation de grands romantiques des Français ?

Enfin, nous aimons voyager à plusieurs : la majorité (54%) d’entre nous voyagent en famille, avec leur enfants ; 29% avec leur conjoint et 21% avec leurs amis. En comparaison à la moyenne européenne, les Français n’aiment pas voyager seuls, contrairement aux Allemands en Europe et aux Australiens ou Japonais dans le monde.

 

L’auriez-vous imaginé ?

  • Les vacanciers dont le profil se rapproche le plus de celui des Français sont les Brésiliens : amoureux de l’été profitant de beaucoup de vacances, n’arrivant toutefois pas à se déconnecter de l’univers professionnel.
  • Ce sont les Japonais qui prennent le moins de vacances : près d’un quart d’entre eux déclarent ne jamais en poser
  • Si nous ne disposions que d’une seule période de vacances, les champions du monde des séjours romantiques avec leur moitié seraient les Coréens du Sud (45% prendrait ce type de vacances) et les Indiens (ce serait le cas pour 33% d’entre eux).
  • Les pays d’Europe du Nord (Royaume-Uni, Allemagne, Danemark, Pays-Bas) sont parmi ceux qui, au contraire des Français, déconnectent le plus facilement du travail et ne consultent pas leurs emails professionnels pendant les vacances.
  • Environ 1/3 des Européens (37%) ont déjà annulé ou repoussé leurs vacances à cause du travail. Les Taïwanais et les Coréens du Sud en sont les champions mondiaux avec des scores record : 72% de la population pour les premiers, et 67% pour les seconds. 

 

Pour consulter l’intégralité des résultats de l’étude « Vacation Deprivation 2012 » d’Expedia, rendez-vous sur les liens suivants :

Méthodologie de l’étude

Harris Interactive® a conduit l’étude en ligne pour le compte d’Expedia.com du 13 septembre au 12 octobre 2012 dans les pays suivants à l’échelle nationale auprès d’un échantillon de la population active âgée de plus de 16 ans. Figure également ci-après pour chaque pays la taille totale de l’échantillon.

Amérique du nord: Etats-Unis (n=500), Canada (n=1057), Mexique (n=400)

Amérique du sud: Argentine (n=301), Brésil (n=303)

Europe: Royaume-Uni (n=400), Danemark (n=300), France (n=401), Allemagne (n=416), Irlande (n=303), Italie (n=412), Hollande (n=303), Norvège (n=300), Espagne (n=411), Suède (n=300)

Asie: Japon (n=329), Inde (n=602), Malaisie (n=306), Corée du Sud (n=300), Singapour (n=301), Taïwan (n=326)

Australie: Australie (n=416)

Les répondants à cette étude ont été sélectionnés parmi ceux qui ont accepté de participer aux enquêtes d’Harris Interactive. Chaque pays a été pondéré en utilisant les scores de propension* et/ou les données démographiques afin de refléter la population active adulte du pays dans son ensemble. Les exceptions sont le Brésil, le Mexique et l’Inde qui ont été pondérés pour refléter la population active adulte en ligne de chaque pays. En Inde, seules trois régions ont été interrogées : Delhi (n=206), Bombay (n=195), et Hyderabad/Chennai/Bangalore (n=201). Ces trois régions ont été ensuite pondérées ensemble pour refléter la taille de leur population.

Pour le total mondial de 22 pays, une pondération supplémentaire a été appliquée pour ajuster la taille relative de la population active adulte de chaque pays à la population adulte totale dans tous les pays sondés.

Tous les questionnaires et sondages, qu’ils utilisent ou non un échantillonnage de probabilité, sont sujets à de multiples sources d’erreurs qui sont le plus souvent impossibles à quantifier ou à estimer, y compris les erreurs d’échantillonnage, de couverture, associées à la non-réponse, associées à la formulation des questions et aux options de réponse, et les ajustements ou pondérations post-sondage. Par conséquent, Harris Interactive évite le terme « marge d’erreur » car il est trompeur. Tout ce qui peut être calculé sont des erreurs possibles d’échantillonnage avec des probabilités différents pour les échantillons purs, non pondérés, aléatoires avec des taux de réponse de 100%. Ceux-ci sont seulement théoriques car aucun sondage publié ne se rapproche de cet idéal. Comme l’échantillon repose sur les personnes qui acceptent de participer au panel Harris Interactive, aucune estimation d’erreur d’échantillonnage théorique ne peut être calculée.

*La pondération du score de propension est une propriété technique développée par Harris Interactive® qui prend en compte les différences de comportement et d’attitude entre les populations en ligne et offline, nous permettant de pondérer les données recueillies en ligne pour être représentatif de tous les adultes, et pas seulement ceux qui sont uniquement en ligne.

Cliquez ici pour télécharger les piéces jointes:
pdf.gif Expedia fr-ImportanceDesVacancesEnFrance-19Nov2012-FINAL.pdf194.29 KB