Etude internationale Expedia-Harris Interactive® En 2008, les Français encore et toujours champions du monde des vacances !

 

Etude internationale Expedia-Harris Interactive®  En 2008, les Français encore et toujours  champions du monde des vacances !

 

Communiqué de presse

 

Etude internationale Expedia-Harris Interactive®

En 2008, les Français encore et toujours

champions du monde des vacances !

 

Paris, le 15 avril 2008 – Leader mondial du voyage en ligne, Expedia reconduit, pour la huitième année consécutive avec Harris Interactive®-Novatris, une étude(1) sur les vacances de la population active internaute à travers 8 pays. Un panorama surprenant des droits et des habitudes comparées des vacanciers américains et européens de 7 nations : France, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Pays-Bas et Autriche.

 

Indétrônables, incorrigibles, imbattables… Avec 37 jours de congés en moyenne par an, les Français caracolent en tête du classement des vacanciers les plus chanceux et restent les champions absolus sur l'ensemble des pays étudiés !   

Bien que talonnés de près par nos voisins transalpins, les Français continuent de surpasser  les autres Européens et distancent une fois de plus les Américains.

A l’heure où le pouvoir d’achat est au cœur de toutes les polémiques, que 37 % des Français souhaiteraient se faire racheter des RTT mais essuient le refus de leur employeur, qu’ils estiment que c’est au gouvernement d’œuvrer pour la baisse des prix, l’éternel question du  « Travailler Plus pour Gagner Plus ? »  revient sur le devant de la scène...

Grande surprise de cette étude, la place des femmes dans les entreprises américaines, la position délicate des salariés anglais, l’intérêt de plus en plus vif des Allemands pour le monde merveilleux des vacances et les Néerlandais, véritables bourreaux de travail…

 

Etude internationale Expedia-Harris Interactive®  En 2008, les Français encore et toujours  champions du monde des vacances !

C’est qui les plus chanceux ?? C’est nous !!!!!!!!!!

 

Et oui, nous pouvons bomber le torse, garder la tête haute et le clamer haut et fort « : nous sommes pour la 8ème année consécutive les champions du monde des vacances ! ».  Avec 37 jours de congés acquis, notre réputation d’éternels vacanciers n’est plus à faire… Depuis le 20 juin 1936, date à laquelle les congés payés sont apparus en France, les travailleurs français n’ont cessé de revendiquer toujours plus de droits aux vacances, toujours plus de détente, toujours plus de bonheur…

Avec 37 jours de congés en 2008, les Français continuent de prendre goût à la vie les doigts de pied en éventail.

 

S’il s’avère que les Français mènent la marche et montrent le droit chemin à nos amis européens, ce sont de manière plus générale les Européens du Sud qui bénéficient du climat social le plus favorable : les Italiens, cumulant33 jours de congés profitent paisiblement de la dolce vita pendant que les Espagnols se dorent au soleil avec 30 jours de congés annuels…

 

Les autres pays européens sont moins à la fête puisque les Pays Bas sont en dessous de la barre des 30 jours de congés et atteignent difficilement les 28 jours de vacances, même chiffre pour les Autrichiens, suivisdes Allemands qui gagnent néanmoins une journée de plus par rapport à l’année dernière avec 27 jours de congés cumulés.

 

Grands perdants de cette nouvelle édition, les Britanniques qui ferment tristement la marche européenne avec 26 jours de congés… A noter qu’ils gagnent quand même 2 jours de plus qu’en 2007 et 2006 où ils avaient bénéficié d’à peine 24 jours de repos.

 

Côté Outre-Atlantique, les Américains se situent en queue du peloton international des jours de vacances avec seulement 14 jours de congés accordés cette année…«Bad luck ! »

 

En tout cas, cette année, au regard de l’ensemble des pays étudiés et en comparaison avec 2007 côté jours acquis, il n’y a que des gagnants et pas de perdants !!  2008 sera à coup sûr l’année des vacances les plus festives !

 

Les élèves les plus assidus…

Près de la moitié des Italiens, des Autrichiens et des Hollandais renonceront cette année à prendre l’intégralité de leurs congés !

Derniers entrés au classement, les Italiens, les Autrichiens et les Hollandais semblent être les plus fidèles salariés d’Europe…

Incapables de déconnecter de leurs diverses missions ou contraints à rester pour maintenir le bon fonctionnement des entreprises auxquelles ils appartiennent, ces employés modèles sont près de la moitié à renoncer à leurs acquis sociaux pour le plus grand bien de leurs sociétés. Ainsi, 47% des Italiens, 41% des Autrichiens et grand record, pas moins de 49% des Hollandais passeront une partie de leurs vacances… au bureau… Faut-il que la vie en entreprise soit un vrai paradis pour que ces « travailleurs de l’extrême » se délectent de leur présence au sein de leurs entreprises… Quelle conscience professionnelle !

 

Loin de montrer les mêmes signes d’attachement à leur travail mais néanmoins toujours plus assidus, les Français seront cette année un peu plus nombreux, 20% cette année contre 19% l’année dernière, à renoncer à prendre l’ensemble de leurs congés acquis.

Quant aux Allemands ils ont en 2008, contrairement aux années passées, plus de facilités que les autres à déculpabiliser et abandonner leur travail l’espace de quelques semaines.  Les Allemands seraient-t-ils « verienliebhaber »* ?

 

En conclusion, les Français et les Allemands sont ceux qui renoncent le moins facilement à leurs jours de congés :81% des actifs allemands ne laissent aucun jour de vacances se perdre. Et ils sont 80% de Français à avoir le même comportement.

 

LesAméricains (31% en 2008 contre 35% en 2007) et les Britanniques (23% en 2008 contre 24% en 2007) feront eux aussi un effort cette année pour profiter pleinement de leurs vacances et ne pas laisser se perdre un jour de congés… A croire que ces habituels derniers du classement ont bel et bien compris que la vie au bureau connaissait ses limites et que seules de bonnes vacances réparatrices pouvaient vous remettre d’aplomb et vous redonner le sourire.

 

Enfin, pas de changement pour les Espagnols qui, avec 24% de salariés prêts à tirer un trait sur leurs congés, font quand même partie des Européens les moins retors quand il s’agit de faire cadeau à leur entreprise de quelques jours de vacances…

* Traduction : des amoureux des vacances

 

A combien de jours de congés renonce-t-on cette année ?

 

Même les Français, champions des vacances, renoncent à prendre leur dûpuisqu’ils cèderont 2 jours de congés en 2008, contre 3 en 2007, 2 en 2006 et 1 en 2005. Ils partiront 35 jours sur les 37 acquis.

 

Les Américainsferont comme en 2007 et en 2006 le deuil de 3 jours de congés cette année. Ils partiront 11 jours sur les 14 jours acquis.

 

Les Britanniques consentiront à offrir comme en 2007 3 jours de congés à leur employeur. Ils partiront 23 jours sur les 26 jours acquis contre 21 jours pour 24 jours acquis en 2007.

 

Les Espagnolstravaillent beaucoup mais partent beaucoup. Ils renonceront à 4 jours de congés en 2008, contre seulement 2 en 2007 en partant 27 jours sur les 31 jours acquis, soit un jour de moins que l’année dernière.

 

Les Allemandsjouent la carte de l’équilibre et laisseront en 2008 2 jours de congés contre un seul et unique jour de congés en 2007 et 81% n’en lâcheront aucun ! Comme l’année dernière, ils partiront 25 jours sur les 27 jours acquis.

 

Grands recordmen cette année, les Italiens laisseront s’envoler pas moins de 6 jours de congés cette année. Résultat : pour 33 jours de congés acquis (qui leur vaut la 2ème position du classement), ils ne partiront que 27 jours en vacances cette année…

 

Les Américains et leurs particularités…

  • 1/3 des travailleurs américains (soit 31%) ne prennent pas tous leurs jours de congés contre 35 % en 2007.
  • 12% ont besoin de temps pour organiser leurs vacances
  • 11% préfèrent gagner plus d’argent en se faisant rembourser les jours de congés non pris
  • 9% des actifs américains pensent que le travail c’est la vie et souffrent de s’éloigner trop longtemps de leur travail
  • 2 salariés sur 5, soit 41 % de la population active, déclarent travailler régulièrement plus de 40 heures par semaine
  • 24 % avouent consulter leur messagerie électronique ou vocale contre 23% en 2007 et à peine 16 % en 2005. Cette tendance tend à s’accroître et devenir la norme.
  • 1 salarié sur 5 déclare avoir annulé ou reporté ses vacances à cause de son travail
  • 39 % de la population active déclare se sentir plus productive au travail et mieux dans leur job après être parti en vacances.
  • 39  % cette année contre 40 % en 2007 prennent une semaine pleine pour recharger leurs batteries et morcèlent le reste des congés acquis en week-ends et courts séjours.
  • 29 % des salariés en 2009 contre 33 % l’année dernière avouent être sujets au stress pendant leurs vacances en repensant à leur travail

 

Les salariés américains pensent qu’ils pourraient partir plus souvent, à condition que leurs employeurs les y encouragent :

  • Pour 22 % d’entre eux, il faudrait que leur patron les y incite
  • Pour 18%, la culture d’entreprise de leur société n’est toujours pas familière avec le droit aux vacances
  • Pour 17%, prendre des vacances est encore trop mal perçu par les employeurs et les autres salariés de la société
  • Pour 17%, il serait plus facile de partir si leur patron leur trouvait un remplaçant pendant leurs vacances
  • Pour 16% d’entre eux, il serait plus facile de partir si les « big bosses » montraient l’exemple
  • 21% pensent qu’il faudrait que le règlement de leur entreprise leur impose de partir plus souvent
  • 19 % déclarent qu’une charge de travail plus raisonnable leur permettrait de partir plus facilement
  • 44% des salariés américains prendraient plus de vacances si un événement familial venait à arriver (naissance, mariage, visite de la famille…).
  • 43% avouent qu’ils pourraient faire des efforts pour partir plus souvent
  • 41% partiraient plus s’ils trouvaient des bons plans voyage
  • 1/3 d’entre eux, soit 35%, préfèrent partir l’été en vacances car les mois de Juin, Juillet et Août sont, selon eux, les plus déstressants… La faute au soleil ?

 

Le statut des femmes dans le milieu professionnel : une remise en question ?

Cette année,  aux Etats-Unis, les hommes ont reçu un jour de plus de congés que les femmes de la part de leurs employeurs !Une inégalité tout à fait discutable pour le pays des droits de l’Homme que nous sommes et qui trouve une raison non moins contestable :  les salariés masculins seraient 46% à travailler plus de 40 heures par semaine contre « seulement » 27% des femmes. Les hommes consulteraient également plus souvent leur messagerie électronique pendant les vacances. Contrairement à 2007 où les hommes avaient mauvaise conscience de quitter leur travail, les femmes auraient en 2008 plus tendance à culpabiliser de partir en vacances…  Les femmes seraient-elles également atteinte du syndrome de « je travaille donc je suis » ?

 

« D’année en année, je travaille toujours plus… Et je ne compte plus les heures sup ! »

 

52% des salariés français déclarent travailler plus de 40 heures par semaine…Par conséquent, soit les conditions de travail se sont dégradées dans l’Hexagone, obligeant les travailleurs à en faire toujours plus, soit les Français restent fidèles à leur réputation de « moins j’en fais, plus je le dis ».

Alors que 29% des Français préfèrent prendre leur RTT que de pouvoir les racheter, que les 35 heures sont largement rentrées dans les mœurs, on peut sourire de ce paradoxe quelque peu amusant… Alors, info ou intox ?

 

Le tour du monde des vacances selon Expedia

-Tableau récapitulatif-

 

 

France

Espagne

Allemagne

 

Grande Bretagne

Autriche

Italie

Pays Bas

Etats-Unis

Nombre de jours de congés accordés

37

31

27

26

28

33

28

14

Part des interviewés déclarant ne pas prendre la totalité des congés auxquels ils ont droit

 

20%

 

24%

 

19%

 

23%

 

41%

 

47%

 

49%

 

31%

Graphiques disponibles sur demande auprès du service de presse.

 

(1) Méthodologie : étude réalisée en ligne pour Expedia par Harris InteractiveÒentre le 14 mars et le 18 mars 2008 auprès d'échantillons nationaux de 1 617 personnes âgées de 18 ans et plus aux Etats-Unis.

L’étude européenne à quant à elle été réalisée entre le 19 et le 28 mars 2008 auprès d'échantillons nationaux de : 506 personnes âgées de 16 ans et plus en Grande-Bretagne, 527 personnes âgées de 16 ans et plus en France, 467 personnes âgées de 16 ans et plus en Allemagne, 578 personnes âgées de 16 ans et plus en Espagne, 588 personnes âgées de 16 ans et plus en Italie, 459 personnes âgées de 16 ans et plus aux Pays-Bas, 579 personnes âgées de 16 ans et plus en Autriche.

Les données européennes ont été pondérées dans chacun des pays étudiés afin d'être représentatives de chacune des populations nationales adultes en termes de région, âge, sexe, niveau d'études, revenus et taux de connexion à Internet. Les données relatives aux Etats-Unis ont été pondérées afin d'être représentatives de la population adulte en termes de région, d'âge, de sexe, de niveau d'études, de revenus du foyer, d'origine ethnique et de taux de connexion à Internet.

Selon Harris Interactive, la taille de ces échantillons permet d'estimer avec une probabilité de 95% que la marge d'erreur est de +/-2% sur les résultats indiqués pour les échantillons américains, +/-4% sur les résultats indiqués pour les échantillons britanniques, français, italiens et autrichiens et de +/-5% pour les échantillons allemands et hollandais.  

 

Informations et réservations sur www.expedia.frou au0892 302 104 (0,34 € / min) où plus de 150 conseillers voyage Expedia sont à votre disposition.

 

Expedia.fr, le voyage que je veux

Grâce à une expertise technologique inégalée dans le domaine du voyage en ligne, le site Expedia.fr permet aux internautes de concevoir leur Voyage Sur Mesure et de A à Z, en combinant selon leurs souhaits vol ou train, hébergement, location de voiture, transferts et activités sur place (visites guidées, musées, restaurants, sorties, etc.). Le Voyage Sur Mesure permet aux internautes de réaliser des économies substantielles en réservant simultanément leur transport, leur logement et/ou leur voiture de location. Avec un choix de plus de 39 000 hôtels à tarifs négociés, 500 compagnies aériennes, 5 000 activités sur place et 3 500 stations de prise en charge pour la location de voiture, Expedia.fr propose également une offre complète de voyage en ligne comprenant prix réduits, séjours tout compris, départs à la dernière minute ainsi qu'une mine d'informations et de services pour préparer au mieux son voyage.

 

En juin 2007, le choix du magazine « 60 Millions de Consommateurs » s’est porté sur Expedia.fr, arrivé N°1 du benchmark qui comparait les dix plus influentes agences de voyage en ligne. Ce comparatif reposait sur trois critères : la qualité de service offert au client, la transparence des tarifs et la réalité des promotions affichées. Expedia.fr arrive en tête du classement avec une note générale de 16/20.

 

Expedia.fr est le site français d'Expedia, Inc., numéro 1 mondial des agences de voyages en ligne (NASDAQ : EXPE) avec un volume d'affaires de 19,9 milliards de dollars en 2007, qui regroupe également les sites Expedia.com, Anyway.com, Hotels.com, Hotwire, Expedia Corporate Travel, TripAdvisor et Classic Custom Vacations. Expedia, Inc.,est présent dans 18 pays dont la France : les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Suède, la Norvège, le Danemark, l’Australie, l’Espagne, l’Irlande, la Belgique, le Japon, la Chine, la Nouvelle Zélande et l’Inde.

Vous aimerez aussi :
1